logo facebook


Le Café-restaurant Ô5 souffle ses trois bougies

le mardi, 28 juin 2016. Publié dans Actualités

Le Café-restaurant Ô5 souffle ses trois bougies
  • Denis Luy, responsable du Café-restaurant Ô5.
    Denis Luy, responsable du Café-restaurant Ô5.
  • Ratnasabapathy Vijelingam, aide de cuisine.
    Ratnasabapathy Vijelingam, aide de cuisine.
  • Stephen Mann, aide de cuisine.
    Stephen Mann, aide de cuisine.
  • Patrick Clément, serveur.
    Patrick Clément, serveur.
  • Francesco Caltabiano, serveur.
    Francesco Caltabiano, serveur.

Inauguré en mai 2013, le Café-restaurant Ô5 de la Fondation Foyer-Handicap ne désemplit pas. C’est l’aboutissement d’une magnifique aventure humaine.

«La majorité des clients ne connaissent pas la Fondation. Ils viennent à l’Ô5 car ils mangent bien, sont bien accueillis et se sentent comme à la maison. Ils ne perçoivent pas le handicap. Nous avons donc réussi notre mission d’intégration», s’enthousiasme Denis Luy, le responsable du Café-restaurant Ô5.

«La plupart des collaborateurs travaillant à l’Ô5 ne sont pas issus de la restauration. En trois ans, ils ont rapidement progressé et acquis de nombreuses compétences, que ce soit en cuisine ou au service. C’est un métier difficile, d’autant plus quand on a une santé fragile. Il y a beaucoup de pression de la part de la clientèle. Les gens ont une heure pour manger à midi et veulent être servis rapidement», souligne-t-il.

Les changements de la carte à chaque saison implique pour l’équipe de réapprendre de nombreuses recettes en peu de temps. Il y a trois ans, c’était problématique.
«Aujourd’hui ce passage se déroule de manière très fluide, sans stress particulier. Nous mesurons ainsi la progression effectuée par nos collaborateurs», constate Denis, avec fierté.

Témoignages du personnel

Ratnasabapathy Vijelingam, aide de cuisine : «J’apprécie mon travail qui consiste à couper les légumes, éplucher les pommes de terre et mettre les aliments sous vide».

Stephen Mann, aide de cuisine : «Je fais souvent des salades de couscous et de quinoa. J’aime beaucoup ce métier. Je trouve qu’il y a une très bonne ambiance d’équipe. J’apprécie la bonne nourriture. Mes responsables sont très gentils et nous plaisantons souvent ensemble. Je suis fier d’avoir appris à faire la soupe Dahl que nous vendons tous les hivers».

Patrick Clément, serveur : «J’apprécie la relation chaleureuse que j’ai avec mes collègues et le respect de la clientèle qui nous accepte tel que l’on est ».

Francesco Caltabiano, serveur : «Il y a vingt ans que je suis dans la Fondation Foyer-Handicap. J’ai travaillé dans de nombreux secteurs. A l’ouverture de l’Ô5, j’avais peur que le succès ne soit pas au rendez-vous. Mes craintes se sont vite dissipées, le restaurant affiche tout le temps complet. C’est vraiment une bonne chose. De plus, j’apprécie le contact avec les clients».

Les produits phare

La galette fine de pommes de terre au saumon fumé et à la crème acidulée se vend toujours très bien depuis l’ouverture du restaurant.
Les hamburgers de bœuf ou de poulet, agrémentés selon les saisons, ont également beaucoup de succès.

Bilan

«C’est une aventure formidable. J’ai eu la chance de participer activement à toutes les étapes de la mise en place du Café-restaurant Ô5, de l’idée à la concrétisation du projet. En trois ans d’ouverture et d’exploitation, nous avons rapidement eu une bonne fréquentation et un accueil favorable du public», constate Denis Luy.

Le Café-restaurant Ô5 organise également, sur demande, des repas d’entreprise, des cocktails ou des anniversaires et accueille régulièrement des expositions.

Projets

Le Café-restaurant Ô5 est victime de son succès. En effet, chaque jour, le personnel se voit contraint de refuser du monde faute de places disponibles.

« Afin d’accueillir davantage de personnes, nous envisageons de bâtir une véranda sur la terrasse. La période d’hiver étant plus longue que la période d’été, nous pourrions ainsi mieux répondre à la demande de notre clientèle», conclut Denis.

N’hésitez plus, laissez-vous tenter, venez déguster nos plats et profiter de la terrasse avec les beaux jours qui arrivent.

Longue vie au Café-restaurant Ô5 !

 

Le Café-restaurant Ô5 en chiffres

Personnel

  • 1 responsable
  • 2 maîtres socioprofessionnels (1 en cuisine et 1 au service)
  • 1 cuisinier
  • 1 serveur
  • 24 collaborateurs en emploi adapté : 15 en cuisine et 9 au service

Capacité du restaurant

  • 50 places assises en période d’hiver
  • 70 places assises en période d’été avec la terrasse
  • 55 couverts servis en moyenne par jour (record : 78 couverts servis en une journée)

Version audio

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité. Option de connection ci-dessous